De quelle façon sélectionner son thermomètre ?

thermomètre

Adultes, jeunes, séniors, nourrissons… Au cours d’une période de fièvre, que ce soit d’un simple rhume, d’une forte grippe ou tout autre ennui de santé, l’excellent partenaire pour surveiller le retour à la vie normale c’est le thermomètre. On a le choix : auriculaire, classique, électronique, sans contact… Mais de quelle façon le sélectionner ?

Différents genres de thermomètres

Le thermomètre standard

Il a le privilège d’être facile à utiliser et sans soucis d’entretien. Avant de l’utiliser, il faut faire descendre le fluide de la colonne sous les 37° lui faisant faire des mouvements pour « éjecter » le fluide vers la réserve. Il s’emploie de différentes façons : par la bouche, sous les aisselles ou rectale. Efficace et très accessible financièrement, il est le plus employé, même si dans quelques cas, notamment pour un jeune enfant qui s’agite, il pourra être difficile d’usage.

Penser à le laver ou le désinfecter avant et à la suite de tous les usages.

Ce qu’il faut connaître : les thermomètres utilisant le mercure comme élément dilatateur, sont remplacés depuis quelques années par des thermomètres n’utilisant pas de mercure, car ces thermomètres étaient considérés très toxiques et polluants.

Le thermomètre électronique

Ressemblant au bon vieux thermomètre standard, la différence se trouve dans la façon d’afficher la température : le fluide qui monte dans la colonne est remplacé par une visualisation sur écran à critaux liquides. En règle générale, en fonction des spécimens, la dernière température contrôlée est gardée en mémoire.

Il est nécessaire de le désinfecter de la même manière que le thermomètre standard, quand on en a fait usage, ou bien on peut envisager d’employer des protections adaptables et jetables.

Sur le-thermometre.com, nous présentons divers spécimens de thermomètres électroniques : thermomètre waterproof digital, thermomètre électronique très maniable et précis…

Pour les plus jeunes, il existe des thermomètres plus appropriés pour les tout-petits.

Le thermomètre auriculaire

C’est un thermomètre qui utilise les rayons infrarouges et l’évaluation de la température se fait en analysant le tympan. Il s’emploie avec des garnitures de protection appropriées à utilisation unique. Le thermomètre auriculaire s’introduit dans le conduit auditif : un bipeur indique que la prise de la température est effectuée.

Prendre des précautions, il s’emploie sur des conduit auditif et oreilles propres (le cérumen ne doit pas perturber la lecture), et quand il n’y a pas d’otite.

Difficulté : il demande une certaine habitude.

Le thermomètre sans contact

Il a la caractéristique de ne pas être en contact avec la surface de la peau, ce qui apporte un bénéfice sur le plan de l’hygiénique : il pourra être employé par toute la famille sans danger de contagion.

C’est un thermomètre souvent imposant qui prend beaucoup plus de place qu’un classique.

Laisser un commentaire