Avec un sac de frappe apprenez le Krabi Krabong

sac de frappe

Le Krabi Krabong est l’ancêtre de la boxe Thaïe. Comme dans tous les pays asiatiques, en Thaïlande aussi, la technique du combat armé a enregistré une évolution telle qu’elle fait désormais figure de patrimoine culturel du folklore national. Le krabi krabong (combat au sabre et au bâton, mais pas uniquement) a atteint son expansion maximale à l’âge d’or d’Ayuthia (1350-1767). Le sac de frappe a une place très importante dans ces exercices.

Les origines du Krabi Krabong

Ses origines sont liées à celles du peuple thaï, mais il a vraisemblablement subi l’influence de l’école martiale japonaise. Car au XVIe siècle, Yamada Nagamasa (Nizaemon) aida avec seulement huit cents rènins (samourais sans maitre) des milliers de guerriers thaïs à mettre un terme aux émeutes qui avaient éclaté après la mort du roi Song Thom (1628). Reconnue par le gouvernement, la tradition du krabi krabong se poursuit dans l’actuelle Bangkok, au sein d’une école d’armes située en banlieue : le Buddhai-Sawan dirigé par le pra kroo Sumai Mashamana.

Agé de quatre-vingts ans et « maitre père » du Swordmanship Institute fondé en 1946, il donne encore aujourd’hui lui-même des cours aux militaires (y compris les gardes du corps du roi thaïlandais) et aux passionnés provenant du monde entier. Le programme comprend les neuf armes traditionnelles : krabi = sabre, plong = bâton, ngo = hallebarde, drab song mue = épées thaïes utilisées par paire, loh, dung, ken = boucliers de cuir portés sur les avant-bras, maisun ou maisawk = bâtons de bois, mesurant environ 45 cm de long, attachés sur les avant-bras.

Comment étudier le Krabi Krabong ?

On commence par étudier une seule arme contre un adversaire armé de la même manière. Puis on découvre les avantages et les inconvénients de tout l’arsenal. Bâton contre deux bâtons courts fixés aux avant-bras, ou bien deux sabres contre une épée et un bouclier, etc. Outre quelques coups de pied, le krabi krabong inclut un programme de techniques à mains nues. Vestiges de la boxe thaïe antique : étranglement, digitopression, leviers articulaires. Le krabi krabong est enseigné dans les lycées et les universités et constitue une matière d’examen.

Il en existe aussi une version sportive, qui prévoit l’emploi d’armes en bois léger rembourrées. Le combat devrait se terminer quand l’un des deux adversaires prouve sa propre supériorité. Mais compte tenu de la vitesse d’exécution, les participants sont souvent victimes de blessures. Il y a par ailleurs des écoles, disséminées un peu partout dans le pays, où le maitre dispense un enseignement traditionnel… En accordant beaucoup d’attention aux cérémonials et à la composante religieuse de l’art. Mais, les élèves ne prennent pas part aux compétitions, mais participent à des manifestations folkloriques.

Comment acheter un sac de frappe ?

Sur mon-sacdefrappe.com, apprenez les rudiments des arts martiaux et de la boxe. Le sac de frappe est au centre de tout bon entraînement dans ces domaines.