Comment devenir brasseur professionnel

Ces cinq dernières années, les micro-brasseries connaissent un essor considérable. Rien qu’en France, elles se multiplient de manière continuelle, et c’est quasiment le même cas dans plusieurs pays. Devenant un secteur en pleine expansion, la brasserie figure désormais parmi les domaines ciblés des jeunes. Cela est également grâce à l’augmentation de la consommation de bière à l’international. Parallèlement, le marché de la consommation de bière artisanale est en hausse constante. Autrement dit, c’est un secteur très promoteur. Cela dit, il est possible d’en faire la carrière.

Brasseur, un métier en pleine explosion

Si vous faites partie de la minorité qui pense que le brasseur n’est pas un véritable métier, c’est parce que vous n’avez rien compris. Depuis que cette boisson alcoolisée est devenue le breuvage préféré de tous, un incontournable de la table à chaque réunion, le métier de brasseur est très prometteur. Le métier consiste en effet à fabriquer de la bière. C’est-à-dire en s’occupant du maltage, brassage et de la fermentation. C’est un métier à part entier, étant donné qu’il constitue l’un des métiers qui recrutent le plus en France. Le débouché n’est donc pas un problème, d’autant plus que vous avez la possibilité de créer votre propre entreprise en produisant des bières artisanales ou étoffer l’équipe d’une grosse entreprise de brasserie. Quant à la rémunération, c’est aussi rentable. En effet, un débutant touche généralement autour de 21 000 euros par moi. Si vous travaillez pour votre propre compte, vous avez toutes les chances de gagner davantage.

Quelles qualités doivent avoir pour devenir un brasseur ?

Que vous souhaitiez devenir un ouvrier ou ingénieur dans une brasserie ou monter votre propre affaire. Il faut suivre une formation de brasseur vous permettant d’être professionnel dans votre profession. En plus des compétences techniques, il faut également avoir d’autres qualités comme une bonne initiative afin de perfectionner les méthodes de brassage. Notez qu’il faut une stabilité constante concernant la qualité de tous les produits. Mais ce n’est plus suffisant. Eh oui, un bon brasseur doit connaître toutes les règles et techniques d’utilisation des machines, l’ensemble des procédures de sécurité du métier ainsi que l’attente des clients. De plus, un brasseur n’est bon que lorsqu’il connait et respecte toutes les mesures d’hygiène en rapport avec la manipulation des denrées alimentaires. En bref, que de qualités à avoir pour pouvoir exercer ce métier en tout professionnalisme.

Diplômes et formations pour intégrer le secteur de la brasserie

Pour un brasseur, artisanal ou au sein d’une entreprise de brasserie, la satisfaction des consommateurs passe avant tout. Mais il n’est pas facile d’y arriver sans avoir suivi des formations ou études adéquates dans le domaine. Par conséquent, il est conseillé d’avoir au moins du CAP ou Conducteur d’installation de production pour pouvoir exercer le métier. Celui-ci sera complété par un BAC pro en Bio industries de transformation ou en Technicien-conseil vente vins et spiritueux. Un BTS ou DUT peut également se révéler nécessaire. Cela en va de même pour les autres formations connexes permettant de créer une micro-brasserie

Laisser un commentaire