28 octobre 2021
maison pour PMR

Aménagement d’une maison pour PMR selon les normes

Pour créer un espace de vie confortable et fonctionnel qui soit à la fois accessible et esthétiquement attrayant, il existe de nombreuses options de mobilier. Il existe également de nombreuses façons de renforcer la sécurité sans s’attaquer à un énorme projet de rénovation. La création d’une maison accessible peut demander un peu de créativité, d’ingéniosité et de travail, mais au bout du compte, cela en vaut la peine si vous pouvez contribuer à améliorer la qualité de vie de quelqu’un ou la vôtre.  Parlons-en avec plus de détails dans cet article. 

L’organisation d’une maison pour PMR

Une PMR doit se déplacer le moins possible, mais avec suffisamment d’aisance. Au quotidien, il doit se sentir complètement autonome lorsqu’il travaille. Il doit également pouvoir utiliser ses équipements et son mobilier de manière effective. En général, lorsqu’on agence l’intérieur d’une pièce, il faut bien réfléchir et agir intelligemment. Il convient de bien placer les différents espaces de travail ainsi que le Meuble PMR pour avoir un maximum de cohérence. La PMR doit pouvoir tourner librement sur 360 ° lorsqu’il manœuvre son fauteuil, il est nécessaire de lui attribuer une surface de rotation par exemple.   

Atteindre les rangements supérieurs

L’aménagement d’une maison pour personne à mobilité réduite (PMR) doit suivre des normes et une certaine logique. La zone de travail doit être placée idéalement pour limiter autant que possible les déplacements de l’utilisateur. En matière de mobilier, la pose d’un Meuble bar salon adapté, facilite l’optimisation de l’espace, mais permet également un usage sans difficulté à l’utilisateur. En général, les personnes à mobilité réduite ont des difficultés à atteindre les rangements supérieurs. Pour plus de facilité, il convient d’équiper ces derniers de dispositifs réglables en hauteur et ergonomiques. Il faut qu’ils puissent se trouver dans le champ de vision de l’utilisateur et d’offrir un accès facile à portée de main.

L’installation de mobilier ergonomique

Pour qu’un PMR puisse cuisiner, dormir, se détendre, recevoir, se laver, etc. plus facilement, les plans de travail doivent respecter certaines règles :

  • Ils doivent tous avoir une même hauteur afin de permettre le déplacement d’objets d’un plan de travail à l’autre par glissement.
  • Rien ne doit se trouver sous les plans de travail afin que l’utilisateur sur fauteuil roulant puisse circuler plus aisément et sans entrave.
  • S’il faut un meuble PMR bas de rangements, il convient de les doter de tiroirs et de roulettes. De cette manière, l’utilisateur peut accéder plus facilement à son contenu.
  • Adopter un plan de travail à hauteur ajustable permet à tous les utilisateurs (PMR ou non) d’utiliser la cuisine.
  • Tout ce qui est ajustable en hauteur doit être équipé de dispositifs anti-écrasement freinant la course du meuble.