Les 4 phases à suivre pour faire son pain

pétrissage

A la suite du pétrissage, la pâte devient une magnifique boule souple qui est prête à aller dans four. Mais avant de déguster son pain fait à la maison avec la machine à pain, il y a quelques techniques à connaître. Ces techniques sont ancestrales et demande une bonne pratique pour ne pas avoir de déboires…

Le pétrissage

Si on ne possède pas une machine à pain, cette étape sera la plus remarquable de la procédure. Sans attendre, on remonte ses manches et on fait le vide dans sa tête pour être zen.

  • Verser à l’intérieur d’un récipient à salade la farine, l’eau et le sel. Le volume d’eau indispensable sera d’approximativement 60 % du poids de la farine.
  • Touiller avec l’aide d’une cuillère pour que la pâte commence à devenir plus compacte.
  • Malaxer manuellement pour faire une boule bien souple et non cassante.
  • Couvrir le récipient à salade et faire se détendre la pâte durant 30 minutes.
  • Introduire par la suite le levain à la pâte et débuter le malaxage manuellement.
  • Rabattre la pâte sur elle-même, ensuite presser cette pâte à l’aide de la paume de la main.
  • Refaire cette phase autant de fois que ce sera indispensable pour que la pâte puisse être bien souple.

On préférera mettre la pâte directement sur un plan de travail dans le but d’être plus à l’aise.

La levée

  • Avec du papier absorbant, humecter faiblement un récipient à salade et fariner le. Cette phase va donner la possibilité de mieux ôter la pâte une fois qu’elle sera à l’intérieur du récipient à salade.
  • Mettre la pâte en boule à l’intérieur du récipient à salade et couvrir avec un linge de cuisine.
  • Permettre à la pâte de pousser pendant Et même jusqu’à 5 heures, comme le préconisent les rigoristes à l’intérieur d’un lieu sec et sans courant d’air. La pâte devra être à température ambiante. 30 °C sera la température idéale. S’il fait excessivement froid, on la mettra à l’intérieur du four préchauffé à une température de 50°C. Quand la pâte est à l’intérieur, on éteint le four. Elle devra augmenter de deux fois son volume initial. Afin de savoir si la pâte à pain a suffisamment levé, mettez l’index dans la pâte. Si la marque s’efface cela voudra dire que la pâte est prête pour commencer le façonnage.

Le façonnage

  • Sur une plaque, mettre une feuille de papier sulfurisé ou de silicone et saupoudrer de farine.
  • Saisir avec précaution la pâte en prenant bien garde à ne pas la rompre.
  • Enlever le gaz en faisant pénétrer votre poing dans la pâte d’un mouvement sec et franc. Ce sera au moment de cette phase que l’on pourra partager la pâte en un certain nombre de « pâtons » si l’on désire fabriquer plusieurs types de pains. Cette technique permet d’avoir des goûts divers en fonction des ingrédients ajoutés.
  • Former la pâte de la configuration voulue (en baguette, en boule, en épi, tressée…) et la fariner faiblement. Ce sera à cet instant-là que l’on complètera de nos éléments préféré On peut ajouter des graines, des fruits secs, de l’huile, des épices, des olives…
  • Faire des entailles sur le pain avec un scarificateur ou si vous n’avez pas cet instrument, vous pouvez le faire avec un cutter, une lame de rasoir ou un couteau.
  • Laisser le pain se détendre et le recouvrir avec un linge de cuisine pendant 20 mn, la durée nécessaire pour préchauffer le four.

La cuisson

Conseils de base dans le but de faire son pain chez soi sans machine à pain

  • Premièrement, embuer le four. Remplir d’eau la plaque lèchefrite ou un plat qui va au four.
    Ensuite placer à l’intérieur du four qui a atteint la température de 240°C (thermostat 8).
  • Mettre le pain dans le four à mi-hauteur durant une trentaine de mn. Prenez garde tout de même à l’instant où vous ouvrirez la porte du four, car la vapeur d’eau est capable de brûler plus que les projections d’huile
  • Enlever le pain du four en contrôlant que le dessous du pain est suffisamment cuit, sans quoi, il faut prolonger la cuisson d’un certain nombre de minutes.
  • Enfin, laisser le pain se détendre une fois sorti du four, une dizaine de minutes sur une grille à l’air libre. Le ressuage sera l’ultime phase qui réside à faire baisser en température du pain pour qu’il laisse échapper la vapeur d’eau et le gaz carbonique qu’il renferme.