Ce qu’il faut savoir sur la gastronomie lyonnaise

gastronomie lyonnaise

Lyon est une métropole dotée d’un important patrimoine culturel, d’une scène artistique animée et d’une multitude de musées. En plus d’être un centre d’affaires, bancaire et de conférence, Lyon est connue comme étant la capitale gastronomique de la France.

En Rhône Alpes, la nourriture est une science et un art de vivre, voire une religion. La ville regorge de restaurants et de bistrots raffinés pour satisfaire tous les goûts. Les plateaux repas Lyon sont connus pour leur qualité et surtout pour leur saveur.

Les spécialités culinaires lyonnaises

Un menu lyonnais traditionnel est axé sur la viande, en particulier les abats. Les plateaux repas à Lyon comprennent généralement l’andouille (saucisse de chitterlings grillées), des tripes (estomac de porc ou de vache) et du boudin noir (boudin noir). Parmi les autres plats courants, on peut citer la salade de foie de poulet, le cervelas (saucisses de porc crues) et les quenelles (boulettes de farine, œufs et crème). Certains bouchons contemporains servent une cuisine française plus chic, comme le foie gras et les truffes, mais pour de nombreux Lyonnais, les vrais bouchons servent une cuisine simple mais savoureuse.

Pour vivre pleinement une expérience culinaire lyonnaise, vous devez vous rendre dans les petits bars, cafés et bistrots à l’ancienne que les Lyonnais appellent bouchons.

L’Âme culinaire lyonnaise

L’âme culinaire de Lyon réside sans aucun doute dans ses bouchons, des restaurants qui ont évolué à partir de petites auberges créées aux XVIIe et XVIIIe siècles pour accueillir les travailleurs de l’industrie de la soie. La cuisine était traditionnellement la spécialité des mères lyonnaises, qui transformaient des coupes de viande bon marché en de délicieux plats tels que des tripes et des saucisses de chitterling (intestins). Il existe aujourd’hui une vingtaine de restaurants portant le sceau officiel (les Bouchons Lyonnais), ainsi que de nombreux opérateurs non certifiés. Les plateaux repas à Lyon sont généralement simples et copieux. Le vin, traditionnellement servi dans un pot lyonnais classique à fond épais, accompagne souvent les menus.

Les types de plateaux repas à Lyon

Le pâté au foie gras et le ris de veau est une des spécialités lyonnaises, tout comme la tête de veau, les tripes sautées et le ragoût (une recette porcine de joue de porc, de couenne de porc, de bacon et de saucisse lyonnaise). Il ne faut pas aussi oublier les plats traditionnels tels que la quenelle et la tarte aux pralines aux couleurs vives.

Situation géographique de Lyon

Lyon est située dans le centre-est de la France, à la pointe nord de la vallée du Rhône. La cuisine est influencée par les saveurs françaises du sud de la Provence et de la Méditerranée, ainsi que par l’Alsace et la Lorraine du Nord. Le site donne également accès aux produits, ingrédients, vins et spécialités de toute la France, présenté dans le plus grand marché couvert du pays, Les Halles de Lyon, Paul Bocuse. Cette géographie idéale, associée au fait que Lyon était un centre financier important à la Renaissance via le commerce de la soie, en fait un incubateur pour les restaurants et les chefs. En fait, après la Révolution française, de nombreux anciens cuisiniers de riches familles lyonnaises ont décidé d’ouvrir leurs propres halles de restauration, servant une cuisine simple et rustique avec des ingrédients locaux exceptionnels. Ces femmes, appelées Mères lyonnaises, ont tellement impressionné les voyageurs d’affaires que ces établissements furent de plus en plus connus dans le monde. En 1933, la chef lyonnaise Eugénie Brazier est la première femme à recevoir trois étoiles Michelin. Brazier a ensuite changé la scène culinaire lyonnaise en parrainant Paul Bocuse. En tant que père de la cuisine française moderne, Bocuse a fait des plateaux repas à Lyon de véritables emblèmes de la gastronomie française.

Laisser un commentaire